14 Août 2014 – Direction le Montenegro via Dubrovnik

Arrivée sur Dubrovnik
Arrivée sur Dubrovnik

image

Départ ce matin de Mostar pour Budva au Monténégro en passant par Dubrovnik. Rien de spécial. Soleil et chaleur au rendez-vous. Route de bord de mer idéale pour la moto. Visite de Dubrovnik. Ville médiévale à voir vraiment. Rien de comparable à ce que je connaissais déjà. Ville bombardée et assiégée en 1991 puis restaurée grâce à des capitaux étrangers. Après la visite , en route pour Budva au Montenégro. Je passe et repasse  plusieurs fois la frontière  Bosnie Croatie. Les longues files d’attente m’ont permis de faire connaissance avec mes amis les motards. (Slovène, Italiens, Allemands, Polonais mais pas de Français. ils ne doivent pas voyager dans ce coin). Enfin la frontière Monténégrine. Tout est vérifié y compris la moto. Après discussion avec un Bosniaque , j’apprends que tout ici est sous contrôle russe. Peut être un peu d’exagération, mais il semblerait quand même que les capitaux russes soient bien présents. Petit démêlé avec la police monténégrine. Je passe un village bien au delà de la limite autorisée et au delà de la ligne blanche. Ils ne retiennent que la ligne blanche. Je ne comprends ce qu’ils me disent mais je savais ce que j’avais fait. Sprechen sie deutch? ya   Do you speak english? yes .   J’ai décidé de jouer la transparence. Comme ils ne paraissaient pas bien méchants je tente en anglais un “Vous choisissez la langue, je choisis le montant de l’amende” . Je sens que cela les fait moyennement rire. Peu importe ils m’annoncent 18 euros a payer à la poste de Budva le lendemain. Je fais répéter car leur anglais est plus que moyen (entre eighteen et eighty il ya une différence) . Me voilà déjà rassuré sur le montant qui reste raisonnable pour une ligne blanche  d’autant plus que cela fait plus de 200 kilomètres que je suis de l’autre coté de la ligne vu que la route est un peu encombrée. Ils parlementent encore et encore et je sens que je vais m’en tirer sans devoir aller à la poste le lendemain. Je reste quand même une demi-heure sur place et ils me rendent mes papiers et me laissent partir. J’ai fini par les trouver sympathiques et tente un billet de 20 euros en guise de remerciements pour m’avoir diverti sur le parcours  , ils refuseront . “you know, Sir, here it’s criminal to do that”.

Cet article a 4 commentaires

  1. létifa

    C’est dément, voyager seul, j’admire!

    1. pseudomf

      Je pense que cela est à la portée de chacun. Ce n’est pas si compliqué que cela. Quand on voyage seul , on n’est jamais vraiment seul. Les rencontres entre voyageurs se font très aisément, à moins d’être un ours. Cela permet de voyager différemment. Je rencontre des gens que je n’aurais jamais rencontré autrement. Il est certain que je vais naturellement vers les autres dans la vie en général. Il y a peut être aussi un peu d’ égoïsme dans tout cela. Aller ou bon nous semble. Seul à décider. Partir quand on est prêt. S’arrêter où l’on veut.
      Comme bien souvent tout n’est pas toujours aussi rose. Il y a bien quelques moments de solitude mais ils sont si rares …

      1. létifa

        non c est pas à la portée de tout le monde faut “un mental” on en discutera peut être un jour. En attendant prenez soin de vous!

        1. pseudomf

          J’espère que l’on aura l’occasion d’en discuter un jour. Ceci dit la recette est simple mais la posologie n’est pas la même pour tout le monde et il y a quelques contre-indications.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.